HISTORIQUE FLORIDE ET CARAVELLE

jeudi 16 septembre 2010

1957 Lors d’une visite aux Etats Unis dans le cadre de l’inauguration d’une filiale à New York, Pierre Dreyfus est confronté à une demande insistante de la fabrication d’un coupé cabriolet établi sur une base de la dauphine, à destination d’une population jeune et particulièrement une clientèle féminine. Il est alors demandé à Luigi Segre dirigeant des usines GHIA de Turin de dessiner l’auto. Projet <span class="caps">GHIA</span> .
La décision de lancer le projet a lieu au printemps 1957. La voiture sera nommée Caravelle pour les Etats Unis (pour ne pas froisser les autres états) et Floride pour la France.
1958 La Floride est présentée en avant-première dans les jardins du Polo de Bagatelle le 27 septembre 1958.
Elle est présentée officiellement le 2 octobre 1958 au 45e salon de l’automobile de Paris. JPEG - 92.5 ko .
La FLORIDE est commercialisée au cours de l’été 1959. JPEG - 58 ko .
JPEG - 37 ko Elle est équipée du moteur « Ventoux » de la Dauphine (850 cm³, 40 ch SAE, 5 CV fiscaux) JPEG - 94.5 ko , d’une batterie 6 volts (12 volts pour l’export), de quatre freins à tambours, d’un réservoir de 31 L et elle est proposée à la fois en cabriolet, coupé et convertible (capote et hard-top amovibles). Sur le tableau de bord, on notera une plaque dorée prévue pour l’emplacement d’un autoradio.
1960
Septembre 1959 : apparition de la nouvelle suspension « Aérostable » qui associe ressorts hélicoïdaux et coussins pneumatiques à l’arrière et tampons caoutchoucs à l’avant. Modification de la culasse. JPEG - 69.7 ko
1961
Septembre 1960 : deux nouvelles teintes (gris Harvard et noir 5° Avenue), la plaque cache radio porte la griffe Van Cleef & Arpels. Nouvelle pédale d’accélérateur en forme de planchette, nouvelle fixation de la capote. JPEG - 76.1 ko
JPEG - 82.1 ko 1962
Septembre 1961 : adoption d’un répartiteur de freinage, boîte trois vitesses entièrement synchronisées. Printemps 1962 la Floride se voit adjoindre une grande sœur avec le modèle "S", disponible avec ou sans hard-top et le coupé s’appelle désormais Caravelle, avec une légère modification du pavillon, plus carré. Moteur de 956 cm³ (celui qui équipera la R8) développant 51 ch au lieu de 40, cinq paliers, jantes ajourées permettant le refroidissement des 4 freins à disques, équipements électrique en 12 volts de série, flancs dépourvus de prise d’air et capot moteur percé d’ouïes de ventilation JPEG - 55.9 ko JPEG - 54.8 ko , plaque de police arrière montée sur calandre pleine en aluminium gaufré. Au tableau de bord, témoin d’eau. La Caravelle dispose d’une boîte quatre vitesses avec première non synchronisée, sellerie deux tons, rétro avec plafonnier incorporé. La Floride de base continuera cependant d’être produite quelques semaines avant sa disparition du catalogue.
1963
Production de la R1131, Floride S ou Caravelle jusqu’à l’automne. Possibilité de choisir entre boîte automatique (3 vitesses) ou boîte mécanique à trois rapports tous synchronisés ou quatre rapports, première non synchronisée.
1964
Septembre 1963 : la Caravelle 1100 type R1133 remplace les 1131 supprimées du catalogue. Moteur 1.108 cm³ (R8 Major), 6 CV, 55ch SAE, boîte à quatre vitesses entièrement synchronisées. Disparition de l’écusson « RNUR » (couronne de dauphins) sur la face AV, remplacé par le lettrage C A R A V E L L E. Disparition du monogramme « Caravelle » sur l’aile avant droite. Sur le capot arrière, monogramme "1100". Sur la planche de bord, le bandeau supérieur est à bordures piquées, le compteur est gradué jusqu’à 160 km/h. A droite, poignée de maintien pour le passager. Les points d’ancrage pour ceinture de sécurité sont prévus de série. Par ailleurs, la capacité du réservoir est portée de 31 litres à 38 litres. Sur le cabriolet, la lunette arrière est agrandie sur la capote. JPEG - 33.4 ko
1965
Septembre 1964 : le cabriolet est supprimé du catalogue. Ne restent plus que le modèle convertible avec capote et hard-top ainsi que le coupé (coach 4 places). Le fond du cadran du compteur de vitesse est désormais peint en noir givré. JPEG - 32.3 ko Les graisseurs de la direction, des rotules et des moyeux arrières sont supprimés.
Avril 1965 : le vase d’expansion en tôle est remplacé par un vase en verre et passe à la gauche du moteur. JPEG - 75.2 ko
1966
Septembre 1965 : augmentation de puissance à 57,5 ch SAE et adoption d’un carburateur double corps. Du coup, le modèle devient "Caravelle S". Les feux de clignotant avant sont rectangulaires et non plus ronds, JPEG - 67.4 ko un losange "Renault" vient s’installer sur la partie supérieure de la proue, le monogramme Renault, sur l’aile avant gauche, est supprimé. A l’arrière, le monogramme "1100" est remplacé par un monogramme "Renault" JPEG - 37.2 ko . Le tableau de bord est à cadrans ronds, le volant à moyeu plat et les branches ont des perforations simulées. JPEG - 47.1 ko
1967
Septembre 1966 : des points d’ancrages pour ceintures de sécurités sont prévus aux places arrières entraînant le renforcement des passages de roues arrières.
1968
Juillet 1968 : arrêt de fabrication.

Navigation

Articles de la rubrique

  • HISTORIQUE FLORIDE ET CARAVELLE

Agenda

 

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois